Temple funéraire de Hatchepsout en 2011

Ce monument majestueux, qui se présente sur plusieurs étages est dû au génie de Senenmout, véritable majordome de la famille royale, qui fit aménager non loin du site, sa propre tombe ornée d’un plafond astronomique.

Construit en pierre calcaire, son plan s’inspire du temple voisin de Montouhotep II. Il était accessible par un pylône précédé de sphinx, donnant accès à un vaste parvis bordé d’arbres et de bassins. Une rampe axiale, flanquée de portiques, permettait d’accéder à la terrasse supérieure où se trouvait aménagé, au fond d’une cour péristyle, le sanctuaire principal d’Amon-Rê.

Source

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :